Toulouse

SUICIDE AU PAYS DU BONHEUR

En Mars 2018, le World Happiness Report de l’ONU, qui classe 156 pays selon le niveau d’épanouissement de leurs habitants, annonçait la Finlande comme le pays le plus heureux du monde. Loin de moi l’envie de décourager quiconque de tenter l’aventure Erasmus – ou autre – dans ce magnifique pays qu’est la Finlande. Mais, aujourd’hui, … Lire la suite Suicide au pays du bonheur

 

ÉDITO – Toulouse

Découvrez l’IEP de Toulouse, certainement l’un des plus sous-cotés et pas à juste titre comme vous allez le découvrir. Il va sans dire que les cursus et le niveau se ressemblent globalement dans tous les IEP, malgré d’évidentes distinctions propres à chacun, comme le master Politique, discriminations et genre par exemple. Quoi qu’il en soit, Sciences Po Toulouse c’est une vie étudiante et associative effrénée, l’assurance de ne jamais s’ennuyer quel que soit son profil. Les différents bureaux (étudiants, sport, art) tout comme les associations rythment l’année de multiples événements afin de divertir, rassembler les étudiants de toutes les promos et d’aider à former la grande famille que nous sommes.

Toulouse, c’est une ville étudiante en pleine croissance, à l’ambiance chaleureuse du sud qui propose une infinité de sorties différentes. Même si elle n’est idéalement desservie, sa proximité géographique avec l’Espagne et les Pyrénées donne l’occasion de faire de superbes voyages dans des lieux caliente. Cela permet également de passer une partie de ses études en Espagne (hors 3ème année) ou même d’obtenir un double-diplôme avec la renommée école de commerce TBS en 3ème année – atout non négligeable dans la vie professionnelle. Et malgré la vétusté de l’établissement (le déménagement deviendra bien réalité un jour…), il est situé en plein centre-ville, juste à côté de la fameuse place Saint-Pierre où l’ambiance est au rendez-vous et ce chaque soir de la semaine (dédi aux lundis Chez Tonton et son pastis-ô-maître <3).

Néanmoins Sciences Po Toulouse ne serait rien sans la multitude d’événements qui l’animent tout au long de l’année, proposant des activités des plus diverses. Parmi celles-ci, voilà ce que l’on pourrait citer :

  • L’intégration de 3 semaines remplie de beuveries, de soirées et d’activités entre les différentes promos, conclue par un WEI de folie, assurant une cohésion durable entre tous.
  • De régulières et redoutables joutes oratoires entre les différentes écoles toulousaines (Artéfact se rappellera de nos champions), tout comme des matchs de l’ambiance animés par notre célèbre Fanfouze et nos incontournables Pompoms, donnant un bel avant-goût de notre Crit bien-aimé.
  • La participation à la fois au Crit et à Artefact, avec des ultras terrifiants, des équipes de sport redoutables comme on a pu le voir à Strasbourg (mention spéciale aux Gland’balleurs et au Badminton), mais aussi des artistes talentueux que ce soit au travers de leur corps, de leur voix…
  • L’organisation annuelle d’une formidable et souvent hilarante pièce de théâtre par notre collectif Rhinocéros, mais aussi d’un concert endiablé des groupes de l’IEP (souvent rocks) qui s’accompagne de démonstrations de la talentueuse asso de danse et des Pompoms.
  • De très intéressantes conférences grâce à Cactus (Taubira, le maire de Toulouse, Benoît Hamon…) mais aussi des simulations de crise internationale passionnées, ou encore la parution régulière de notre journal, Caractères, permettant la diffusion de l’information et la créativité écrite dans l’IEP.
  • Des campagnes effrénées pour les 3 bureaux en mars où se concurrencent plusieurs listes BDE, BDS, BDA surmotivées : défis médiatisés et suivis par l’IEP tout au long, petits déjeuners gratuits rivalisant d’originalité, soirées elles-aussi gratuites avec des ambiances de folie…
  • Une fin d’année en beauté avec l’attendu gala de fin d’année du BDE dans un lieu d’exception, s’enchaînant avec le voyage de fin d’année du BDA à l’étranger dans un pays culturel et festif pour inaugurer les vacances.

Bien sûr un seul article ne permet pas d’illustrer la diversité de la vie étudiante de Sciences Po Toulouse tant elle est vaste. Ainsi nous n’oublions pas toutes les autres associations, notamment l’asso photo POV qui immortalise sans cesse les souvenirs de ces merveilleuses années à Sciences Po et nous pousse à nous dépasser photographiquement ; mais aussi les assos humanitaires So acte et Retser qui nous encouragent à agir pour autrui ; ou l’association écologique Gaïa et ses fameuses disco soupes qui nous régalent.