Roumanie : Les Députés Européens à la Rencontre des Jeunes

Le 21 Novembre le président du Parlement Européen, Antonio Tajani était en visite à Bucarest à l’occasion de la conférence « Les Jeunes en dialogue avec le Parlement européen. Notre plan pour l’Europe ».

46760253_288467878541220_2963014529245511680_n

Ayant intégré l’Union Européenne en 2007, la Roumanie est un pays encore loin de certains standards européens, notamment dans ses fondements démocratiques. Pays le plus corrompu de l’UE, la Roumanie peine à garder les jeunes générations. En 3 ans, 17 % de la population a quitté le territoire, ce qui fait de la Roumanie le deuxième pays en terme d’émigration au niveau mondial. Parmi les autres inquiétudes, la négociation du Brexit pourrait durcir les conditions d’accès au Royaume-Uni, or le RU est une destination prisée par les étudiants et travailleurs roumains. Enfin, la question de l’adhésion à l’Espace Schengen fait toujours débat. Pourtant, c’est bien la Rumanie qui tiendra la présidence du Conseil de l’UE l’année prochaine.

A l’inverse, l’Union Européenne fait face à des défis, sur sa perte de popularité d’abord, sa gestion du Brexit ensuite et enfin la création d’une armée européenne. Cette rencontre s’inscrivait globalement dans les démarches de transparence et de communication afin de rapprocher l’UE de ses acteurs, les citoyens.

Cette conférence était donc l’opportunité pour les étudiants de discuter directement et sans filtre avec les intervenants.

Antonio Tajani, à la tête du Parlement Européen depuis Janvier 2017, appartenant au Parti Populaire Européen (libéral-conservateur), et proche de Berlusconi était accompagné de députés européens. Comme l’a fait remarquer une étudiante, aucune femme n’en faisait partie.*

Hans Olaf Henkel, député allemand au parlement européen Alternative for Deutschland (Afd), ancien président de la confédération patronale allemande

Guy Verhosfstadt, député belge au parlement européen et président du groupe parlementaire Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE), ancien premier ministre belge

Aymeric Chauprade, député français au parlement européen, Vice-Président du Groupe Europe de la Liberté et de la Démocratie Directe, ancien conseillée de Marine Le Pen

Udo Bullmann, député allemand au parlement européen du groupe Socialistes et Démocrates (SD)

Bas Eickhout, député néerlandais au parlement européen, pour les Verts.

La conférence a pu montrer les désaccords entre les députés européens, parfois violemment notamment sur la définition de l’Union Européenne, partagée entre fédéralistes convaincus (Guy Verhosfstadt) et Souverainistes (Hans Olaf Henkel).

Plut tôt dans la journée, A. Tajani et le premier ministre V. Dancila se sont rencontrés et ont ont conjointement affirmé l’accélération du processus d’intégration de la Roumanie à l’Espace Schengen.

Antoine Dewaest

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s